Publié dans littérature USA, Polars

« Le dard du scorpion » de Preston & Child

J’ai découvert ces deux auteurs, pour la première fois, il y a quelques mois avec « Tombes oubliées » et roman m’a tellement plu que j’ai foncé sur « Le dard du scorpion », c’était une évidence :

Résumé de l’éditeur :

Le corps étrangement momifié d’un homme est retrouvé dans une ville fantôme du Nouveau-Mexique. À son côté : une croix en or du XVIIe siècle datant de l’ère coloniale espagnole.

L’archéologue Nora Kelly et Corrie Swanson, jeune agente du FBI, doivent déterrer l’homme pour l’identifier, déterminer les causes de sa mort et rechercher un éventuel trésor enfoui…

Mais leur présence dérange et les morts s’accumulent… D’abord l’homme qui a découvert le cadavre. Puis un militaire… L’armée, justement, qui se livrait dans le secteur à des essais nucléaires, ne serait-elle pas responsable de la mort du chercheur d’or, dont le cadavre présente des traces de radioactivité ?

Et quid du supposé trésor ? Une fois encore, l’intervention d’Aloysius Pendergast pourrait lever le voile sur ce mystère…

Ce que j’en pense :

Un corps momifié a été découvert dans une ville fantôme du Nouveau-Mexique, et il s’agit de déterminer son identité, à quand remonte la mort et si le décès est de cause naturelle ou criminelle. Chose surprenante, on a découvert près de lui une croix en or sertie de pierres précieuses.

Corrie Swanson, agent du FBI, affectée à Albuquerque, un peu sur la touche depuis sa dernière enquête, est chargée par son supérieur, l’agent Morwood, de résoudre ce qu’on pourrait appeler un Cold Case (je préfère les mots français mais il faut reconnaître que c’est beaucoup plus joli et mystérieux en anglais, mais nos amis Canadiens vont sûrement trouver un terme adapté).

Le corps a été découvert par un délinquant, Pick Rivers, qui était occupé à déterrer des restes humains lorsqu’il a été surpris par le shérif Homère Watts, et appréhendé après un échange de coup de feu. Rivers reste muet comme une carpe pendant l’interrogatoire. Agissait-il de son propre chef ou travaillait-il pour quelqu’un ?

Corrie décide d’aller demander l’aide du professeur Nora Kelly, archéologue réputée, qui est en train de faire des fouilles sur un chantier important, avec son adjoint Adamsky. Nora rechigne car son chantier va prendre du retard et aussi parce que l’Institut a été « remanié », l’ancienne directrice ayant commis des « infractions ». Et voilà notre duo de « Tombes oubliées » qui se reforme, sans enthousiasme au départ.

Il s’avère que la croix date du XVIIe siècle et qu’elle a une très grande valeur (déjà, elle est alléchante sur la couverture du livre !) et l’enquête commence. Les agents du FBI se comportent de façon machiste, avec Corrie, avec des réflexions sexistes sur son travail autant que son jeune âge et sa morphologie.

Cette enquête va nous emmener dans cette ville fantôme, vidée de ses habitants, une fois que dans les mines l’or a commencé à se faire rare. Mais d’autres événements se sont produits au Nouveau-Mexique, tous les propriétaires de Ranches ont été priés de vider les lieux, leurs propriétés rachetés par l’État à des prix dérisoires pour en faire une base importante de l’armée. C’est là qu’a eu lieu Trinity, le premier essai nucléaire 16/07/1945 à 5 h 29 du matin.

Les auteurs nous emmènent aussi sur les colons espagnols, la christianisation, la construction d’églises sur les sites sacrés des Indiens, les Pueblos, la fièvre de l’or et la légende du trésor enfoui quelque part dans cette région. Mais, il est difficile de mener une enquête lorsque l’on a l’armée sur le dos, avec un général trop poli pour être honnête…

J’ai adoré retrouvé ce tandem Corrie-Nora et découvrir le Nouveau-Mexique et son histoire, les zones d’accès difficile,malgré jeep et autre 4 x 4, les méfaits de la colonisation les massacres commis au nom de Dieu, et cette fièvre de l’or qui s’empare des Blancs, les poussant à faire n’importe quoi pour s’enrichir.

Le roman démarre lentement, on ne sait pas trop bien où l’on va car les auteurs tiennent à nous maintenir en haleine, et à nous faire réfléchir également, mais progressivement le rythme s’accélère et il m’est devenu impossible de le lâcher. Je lui dois une nuit peu reposante car je voulais absolument le terminer !

Je dois reconnaître au passage, que je connais l’Histoire des USA certes, mais je n’ai jamais eu tellement envie de l’approfondir, pour moi les Américains ont sur les mains le sang des Amérindiens et leur côté gendarme du monde me tape sur le système, alors j’ai appris des choses et j’ai envie d’approfondir bien sûr. J’aime ces lectures qui font passer un bon moment et qui me donnent envie d’en savoir plus.

Je trouve géniale, l’idée d’associer une « agente » du FBI et une archéologue pour résoudre une enquête, car cela permet de sortir des sentiers battus, et les vieilles pierres et les fouilles m’ont toujours passionnée, c’est un métier qui m’aurait plu, en dehors des clichés véhiculés par les séries TV… explorer spectromètre de masse dans une main microscope électronique de l’autre, un fragment de cheveu (pour ne pas dire autre chose) qui se trouvait là comme par hasard c’est sympathique aussi, mais cela prend beaucoup plus de temps que dans « Les experts » qu’ils soient de Miami Manhattan ou autre… Donc, je n’aurais pas la patience …

Une anecdote drôle au passage : l’origine du mot Scotch

« A l’époque de la mise au point de ce produit, seuls les bords étaient adhésifs. Un plaisantin a remarqué que cette radinerie était digne des Écossais, conformément à un stéréotype courant, et le nom Scotch est resté. »

Depuis quelques années, je m’intéresse de plus près à la littérature américaine que j’avais un peu snobée pour les mêmes raisons, alors je rattrape le temps perdu, d’où le puits sans fond qu’est devenue ma PAL.

Un grand merci à NetGalley et aux éditions l’archipel qui ont accepté de me confier ce roman dont j’ai retrouvé les auteurs avec infiniment de plaisir. J’attends de pied ferme la prochaine enquête de ce duo et j’ai également envie de lire les autres livres du duo Preston-Child, et faire la connaissance de l’inspecteur Aloysius Pendergast..

#LEDARDDUSCORPION #NetGalleyFrance

9/10

Les auteurs :

Depuis Relic (1995), Preston & Child forment le duo le plus réputé dans l’univers du suspense. Ensemble, ils ont signé une trentaine de romans, dont 19 mettent en scène l’inspecteur Aloysius Pendergast, du FBI, le Sherlock Holmes des temps modernes.

En langue française, leurs romans, tous parus aux éditions de l’Archipel, dont le dernier Rivière maudite, se sont vendus à plus de 1,5 million d’exemplaires. « Preston & Child renouent avec la veine de leurs premiers romans, Relic et Le Grenier des enfers. » Publishers Weekly.

Extraits :

Enfin, aux environs de 11 h 30 du matin, elles découvrir High Lonesome depuis une crête. Nora avait vu un certain nombre de villes fantômes au cours de sa carrière,mais aucune n’était à la hauteur de celle-ci et ses regrets de participer à un tel périple s’évaporèrent instantanément.

C’est la raison pour laquelle j’aime autant le Nouveau-Mexique. Cet état regorge de trésors insoupçonnés. Vous avez de la chance d’avoir atterri au bureau d’Albuquerque.

Le Nouveau Mexique a été colonisé en 1598 par le conquistador Don Juan de Onate. Un certaine nombre d’Européens l’accompagnaient, parmi lesquels des moines qui ont entrepris de convertir au christianisme les populations pueblos nouvellement conquises. Ces religieux ont érigé un certain nombre de missions et les ont dotées d’objets sacrés tels que des croix, des cloches, des calices ou des statues de la Vierge…

En 1860 a eu lieu un soulèvement indien au cours duquel quatre cents colons et plusieurs dizaines de prêtres ont trouvé la mort, le reste des populations espagnoles locales ayant été chassées.

Tous les individus qui avaient été baptisés ont été lavés rituellement et les mariages prononcés par les prêtres ont été dissous, ce qui explique la rareté des objets ayant survécu à ces destructions, surtout lorsqu’ils étaient en or.

A la suite de la conquête, les Pueblos considéraient l’or comme un métal maudit au prétexte qu’il plongeait les Espagnols dans la folie. Ils le voyaient comme la cause essentielle de leur servitude au fond des mines…

Je viens de vous dire qu’il n’existait pas de bombe atomique à l’époque, mais c’est faux. Il y en avait une. La toute première, expérimentée ici-même au Nouveau Mexique, dans une région désertique au sud de High Lonesome. Corrie, regardez sur votre iPad à quelle date a eu lieu Trinity, le premier essai nucléaire.

Lu en avril 2021

Auteur :

Psychiatre à la retraite, je peux enfin m'adonner à ma passion. Lectrice assidue depuis le CP, je profite de ma retraite pour parler de mes livres, de mes coups de cœur, de mes déceptions aussi... ma PAL est gigantesque, il me faudra trois vies encore pour en venir à bout.

13 commentaires sur « « Le dard du scorpion » de Preston & Child »

    1. il se dévore littéralement car tout est intéressant le suspense bien maîtrisé…
      Je ne sais même pas combien il a de pages quand on aime on compte pas…. Idéal pour un WE pluvieux presque au coin du feu 🙂
      j’essaie de tenir et de ne rien acheter mais il y a tellement de tentations…

      Aimé par 1 personne

    1. ce duo est original et j’aime bien aller farfouiller dans l’Histoire donc j’ai autant aimé que le 1er
      voyage dans le temps garanti et c’est le genre de lectures qu’il me faut en ce moment 🙂

      J'aime

    1. celui-ci se dévore, une fois plongée dans le récit j’avais du mal à émerger…
      On sort des polars habituels avec une enquête FBI + archéologue, j’ai appris plein de choses passionnant donc 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.