Publié dans Album, Littérature jeunesse

« L’impératrice Joséphine, plus qu’une reine » de Stéphanie Lepers et Bettina Schopphoff

Petit intermède douceur aujourd’hui avec ce livre choisi sur Babelio lors de l’opération Masse critique jeunesse :

 

Les Superflus de l'Histoire de limperatrice Josephine

 

 

Quatrième de couverture

 

Marie-Joseph-Rose de Tascher de La Pagerie, c’est MOI !

Rose de Beauharnais et Joséphine Bonaparte… C’est MOI aussi !

Mais bizarrement, on me connaît sous le nom de Joséphine de Beauharnais… Pourtant, je ne l’ai JAMAIS été…
En revanche, je suis sans conteste L’IMPÉRATRICE JOSÉPHINE, l’épouse de NAPOLÉON 1er (ce qui n’est pas une mince affaire !) et une maman attentionnée.
Accessoirement, j’ai été BOTANISTE, prisonnière, grimpeuse et patineuse, diplomate et collectionneuse, un peu contrebandière, si nécessaire.
J’ai eu une vie sacrément bien remplie et des anecdotes, j’en ai des tas à partager !

 

 

Ce que j’en pense

 

Toujours autant branchée Histoire, ce livre m’était prédestiné et surtout j’ai réussi à l’avoir, ne m’étant pas réveillée assez vite (être connectée à 7h sur l’ordinateur pour participer, cela me coûtait beaucoup…)

Stéphanie Lepers nous raconte donc la vie assez extraordinaire de Marie-Joseph-Rose de Tascher de La Pagerie, née le 23 juin 1763, en Martinique, son enfance dans la plantation de canne à sucre (elle en a tellement mâché que sa denture est devenue catastrophique.

Un jour, un ouragan dévaste tout, la propriété est en miettes et tandis que tous regarde le désastre, une voyante Eliama lui prédit qu’un jour elle deviendra une femme très puissante, plus qu’une reine.

Son père la marie à Alexandre de Beauharnais, qui devait initialement épouser Catherine-Désirée, la sœur de celle qu’on appelait encore Yeyette. Mais, la sœur est décédée de tuberculose.

C’est le départ pour Paris, un mariage expédié avec un aristocrate quelque peu volage dont elle va avoir deux enfants : Eugène et Hortense. Mais nous sommes en 1794, il ne fait pas bon être aristo, et notre vicomte va y laisser sa tête….

Elle finit par rencontrer Napoléon Bonaparte qui l’épouse et décidera que son prénom sera désormais Joséphine.

Je n’insiste pas plus sur son destin, pour m’arrêter sur ses « folies » : le Château de Rueil Malmaison, (très bien dessiné) où elle va faire construire une gigantesque serre pour faire pousser toutes les plantes, arbres de son pays natal qui lui manque tant.

On connaît la vie un peu légère de « la veuve », elle aime les belles choses : vêtements, bijoux, comment assortir 60 étoles avec 600 robes par exemple, comment améliorer son teint, sa peau…

Stéphanie Lepers nous présente des pages avec données historiques ou de l’époque, qui se passent en même temps que les dates importantes dans la vie de Joséphine, ce qui permet de tout bien resituer dans le temps (n’oublions pas que c’est un livre pour la jeunesse) ce qui permet de découper en petits chapitres toute l’épopée de la Belle.

Il faut noter au passage, qu’elle a été Impératrice, épouse de Napoléon 1er et grand-mère de Napoléon III, fils de sa fille Hortense de Beauharnais.

Les dessins de Bettina Schopphof sont magnifiques, et dans les textes certains mots son en majuscule, en caractères gras avec des polices différentes pour donne vie aux mots en question.

J’ai beaucoup aimé ce livre, qui est magnifique, et qui peut permettre d’apprendre tout en s’amusant. Superbe travail, côté texte, comme côté dessins, ce livre se tient dans les mains, comme un bijou.

Il est publié dans la collection « Les superflus de l’Histoire », qui propose un livre sur Napoléon 1er ;

Je remercie infiniment Babelio et les éditions « Les superflus » qui m’ont permis de découvrir cet album plein de couleurs d’énergie et d’humour qui fait un joli cadeau de Noël.

http://www.bettina-schopphoff.fr/

 

Extraits

 

l'impératrice Joséphine 1

 

 

l'Impératrice Joséphine 2

 

 

L'impératrice Joséphine 3

 

 

l'impératrice Joséphine 4

 

Lu en décembre 2019