« Summit » de Mo Malø

Je vais essayer de combler mon retard, en continuant à vous proposer des chroniques allégées pendant quelques temps, d’autant plus que, début mai, je me suis inscrite au Challenge NetGalley, pour essayer de me motiver, (encore une idée de génie, version fuite en avant) notamment avec ce roman :

Résumé de l’éditeur :

À Nuuk, capitale du Groenland, Qaanaaq Adriensen, le chef de la police locale, mi-Inuit mi-Danois, est chargé d’organiser la première réunion de la Scandinavian Police Association. Les plus grands flics islandais, danois, norvégiens et finlandais se retrouvent à Kangerlussaq, à l’ouest du grand pays blanc, pour sauver le Danemark d’une guerre des gangs qui menace sa stabilité. Mais tout se complique quand l’un d’entre eux disparaît…

Malgré la situation, le groupe doit partir en expédition dans l’Inlandsis – une nappe de glace recouvrant la terre ferme et qui peut atteindre plusieurs milliers de mètres d’épaisseur. Mais pendant le voyage, des événements de plus en plus inquiétants se produisent : leurs balises de repérages sont désactivées, ils évitent un accident de justesse, deux autres participants disparaissent à leur tour… Et si quelqu’un cherchait délibérément à provoquer leur perte ? Dans cette atmosphère angoissante, Qaanaaq doit affronter une blessure ancienne, liée à un secret de famille qui vient de refaire surface. Au milieu du blizzard et des blocs de glaces, tous sont désormais coupés du monde : si la faim et le froid n’ont pas raison d’eux, ce pourrait bien être la folie polaire…

Ce que j’en pense :

Il y a un moment que je voulais découvrir cet auteur et j’avais des envies de froid, polaire ou pas en cette période presque caniculaire et de surcroit la couverture magnifique est une incitation au dépaysement…

L’histoire m’a plu, l’idée du voyage initiatique avec les flics les plus chevronnés, islandais, danois, norvégiens et finlandais qui composent la Scandinavian Police Association, dans une sorte de chasse au trésor flirtant avec Koh Lanta, sans réseau, avec uniquement un équipement rudimentaire (kit de survie) …

On se promène dans l’Inlandsis, avec des températures frôlant les moins 50°, en butte à la gourmandise des ours polaires, des techniques qui respectent peu la biodiversité et les espèces protégées et, cerise sur le gâteau le chef (qui dirige bien au chaud dans son bureau) n’a qu’une idée en tête se débarrasser de Qaanaaq …

En principe, ce livre, le 4e de la série est censé se lire même si on n’a pas lu la trilogie, mais c’est très frustrant car il y beaucoup de choses, d’événements personnels ou liés aux intrigues qui gâchent le plaisir… à mon humble avis, il faut absolument avoir lu les précédents pour apprécier vraiment « Summit ». Je vais essayer de lire « Qaanaaq » pour ne pas avoir de regrets.

Je pensais découvrir un auteur nordique et je me suis rendue compte que derrière Mo Malo se cachait un auteur français écrivant sous plusieurs identités, j’ai appris quelque chose, mieux vaut tard que jamais.

Que l’ours polaire soit sans inquiétude, je l’assure de toute ma compassion, car ses prédateurs ont encore de longues années devant eux hélas… Par ailleurs, la réflexion sur le comportement de l’homme vis-à-vis de la Nature et des espèces protégées me plaît énormément car je suis sur la même longueur d’ondes…

Un grand merci à NetGalley et aux éditions de la Martinière qui m’ont permis de découvrir ce roman et son auteur.

7/10

Extraits :

L’animal n’a eu besoin ni de ses griffes ni de sa gueule pour terrasser les intrus venus l’importuner sur son territoire. L’Homme se charge si bien de se détruire lui-même.

Dur au mal et résistant, l’ours polaire exprimait parfois des sentiments qu’on ne prête qu’aux humains : détermination, orgueil, susceptibilité… Mais c’était bien la première fois que l’un d’entre eux paraissait animé par la rancune. Par l’envie d’en découdre avec cette espèce dominante qui envahissait son territoire et menaçait son mode de vie.

Y aurait-il un jour créature plus nuisible pour ses semblables que l’Homme.

Lu en mai 2022

4 réflexions sur “« Summit » de Mo Malø

  1. C’est amusant car j’ai noté hier cet auteur dans mon carnet ! Je suivrais ton conseil et je les lirais dans l’ordre ! Merci de cette chronique, qu’elle soit allégée n’enlève en rien à son intérêt.

    J’aime

  2. Ping : Summit de Mo Malø – Les Lectures de Maud

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.