Publié dans Littérature française, Thriller

« Margo: Tome1 Second souffle » de Thomas Martinetti

Je vous parle aujourd’hui d’un thriller dont le thème m’a attirée d’emblée sur NetGalley

Résumé de l’éditeur :

Pour rester moi-même, j’ai dû devenir une autre.

Dans son village de l’arrière-pays niçois, tout le monde adore Margo.

Mais Margo a un secret. Pour commencer, ce n’est pas son vrai nom.

Depuis qu’on a usurpé son identité et volé sa vie, elle a dû subtiliser celle d’une autre.

Aujourd’hui, Margo a peut-être une chance de redevenir Émeline, en confrontant celle qui lui a tout pris un an plus tôt.

Il lui faudra la traquer jusqu’au fin fond de la Norvège, en prenant le risque de tout perdre une seconde fois.

Ce que j’en pense :

Margo vit dans l’arrière-pays niçois, où elle a tenté de refaire sa vie, car on lui a volé son identité. Elle travaillait à Europe Assistance, où elle était appréciée, envisageait de faire sa vie avec Basile et tout a basculé. Comment survivre quand on ne sait plus qui on est, quand on est obligé de changer de nom, car il faut prouver qu’on a été victime d’une usurpation d’identité ! bravo la logique, comment prouver que l’on est innocent, comment entamer des démarches juridiques quand quelqu’un d’autre a pris votre place ?

C’est ainsi qu’Émeline est devenue Margo.

Comme Robin est entré dans sa vie au sud de la France et que la fille de ce dernier, Ada, compte beaucoup pour elle, elle finit par avouer qui elle est à Ada et enfin se lancer activement à la poursuite de l’usurpatrice.

Elle réussit à découvrir une trace de la fausse Émeline, en Norvège et se lance sur ses traces, dans un pays qu’elle ne connaît pas. Et on s’aperçoit que c’est très compliqué, beaucoup plus encore qu’elle ne l’imaginait, car il y a en fait plusieurs Émeline, nées le même jour, dans des pays différents.

J’ai eu beaucoup de plaisir à suivre le périple de Margo, son opiniâtreté, ses moments de doute, les personnes censées l’aider, notamment un homme au consulat qui accepte de la rencontrer et se fait assassiner. Margo ne sait jamais à qui elle peut réellement faire confiance, chacun semblant avoir un intérêt personnel dans l’histoire.

On fait ainsi la connaissance d’Agnès, professeur de français en Russie qui a dû quitter le pays en catastrophe, car elle était accusée d’incitation à l’homosexualité, dans un pays ouvertement homophobe, et elle peut être incarcérée pour cela et dans des conditions qu’on imagine sans mal. Pour fuir, il lui fallait de faux papiers et traverser les frontières en douce pour aller en Norvège. Elle est aidée par son compagnon, Renaud, dont on ne sait pas bien s’il est vraiment honnête… s’acheter un vélo, uniquement pour franchir la frontière à Mourmansk,car c’est la seule manière « légale » , à l’époque de l’assassinat de Boris Nemtsov et d’Anna Politovskaïa cela laisse rêveur… « Agnès a été condamnée à quinze ans de camp à régime sévère en Sibérie »

On voyage aussi en Roumanie, au moment de la chute de Ceausescu avec Nae et sa sœur dont la famille appartient aux Témoins de Jéhovah… cette secte a été un temps acceptée puis, il a fallu fuir. Après un passage en Russie, Nae alias Valentin s’est retrouvé en prison pour refus de porter l’uniforme de l’armée, en tant qu’objecteur de conscience. Exil aussi…

Tout ce petit monde va se retrouver inscrit à un marathon en Norvège, certaines tentant de conserver à tout prix leur nouvelle identité, alors que d’autres, Margo, veulent récupérer la leur et trouver qui est à l’origine du trafic. Mais, ne divulgâchons pas !

Je me suis toujours demandé ce que je ferais si cela m’arrivait un jour, mais c’était lointain, cela n’arrive qu’autres, bien sûr ! en fait, les papiers d’identité sont devenus tellement sécurisés difficile à pirater qu’il est devenu plus simple de voler l’identité.

Au fur et à mesure que j’avançais dans la lecture, les choses se compliquaient dans ma tête et certaines certitudes en prenaient un coup : comment ne pas avoir d’empathie pour ces personnes dont la vie est en danger dans des pays où les droits de l’homme sont réduits à la portion congrue ? qu’est-ce que j’aurais fait à la place d’Agnès, sous la férule d’un Tsar homophobe, imbibé de testostérone ? quand l’espoir Mikhaïl Gorbatchev est parti en fumée, et s’est noyé dans les vapeurs d’alcool de Boris Eltsine, obsédé lui aussi dans sa volonté de garder le pouvoir…

J’ai adoré, courir dans la neige et le froid de la Norvège dont parle si bien Thomas Martinetti, en fait il en est tombé amoureux de ce pays et c’est très contagieux ! quand il m’arrivait de faire une pause dans la lecture, j’étais aussi crevée et pleine de courbatures que Margo et les autres….

Margo a l’habitude de courir, on ne se lance pas dans un marathon, comme ça, uniquement pour retrouver son identité, il faut être capable de tenir la distance et elle partage avec nous sa play-list, avec des titres qui me plaisent aussi; clin d’oeil au passage au compte Spotify qu’elle partage avec Ada …

J’ai hâte de lire la suite, pour savoir ce qui va arriver aux protagonistes, tant ils sont tous attachants et ce voyage, du sud de la France à la Norvège en passant par la Russie et la Roumanie, entre autres, a été un très beau pied de nez au confinement, couvre-feu et autres joyeusetés actuelles …

Voyage, voyage
Plus loin que la nuit et le jour (voyage, voyage)
Voyage (voyage)
Dans l’espace inouï de l’amour
Voyage, voyage
Sur l’eau sacrée d’un fleuve indien (voyage, voyage)
Voyage (voyage)
Et jamais ne revient…

J’ai choisi ce roman, en accès libre il me semble, sur NetGalley pour le sujet de l’usurpation d’identité et je suis tombée sous le charme…

Un grand merci à NetGalley pour m’avoir permis de découvrir ce roman et son auteur aux talents multiples…

#margo #NetGalleyFrance

8/10

L’auteur :

Thomas Martinetti, né le 28 janvier 1982 à Nice a de multiples casquettes : scénariste de télévision et de cinéma, réalisateur, producteur… On lui doit la série de courts-métrages « Femmes tout court ».

Attirés par le monde de la BD, il signe avec Christophe Martinolli les scenarii de la trilogie fantastique « Seul survivant » avec Jorge Miguel pour les dessins   chez les Humanoïdes Associés.

« Margo » est son premier roman.

https://www.thomasmartinetti.fr/

Extraits :

Quant à moi, c’est Margo. Pas de diminutif, ni de pseudo. Je m’appelle Margo. C’est ce que j’ai répété au village et dans la vallée lorsque je m’y suis installée. C’était si simple. Quelles preuves avaient-ils ? Aucune. Après tout, si je dis m’appeler Margo, c’est sûrement vrai. Petit à petit, ils m’ont reconnue dans les rues. Et ils m’ont accordé leur confiance.

Enfin, Ada est encore très jeune et pourtant, comme moi, elle a connu le vertige total en sentant son monde s’effondrer sous ses pieds. C’est sans doute notre lien le plus fort. Une filiation invisible et souvent muette.

Le vol de mon identité n’a pas seulement détruit mon couple. Avec lui, c’est comme si mon dernier lien avec mon entourage d’avant avait été rompu. Pour mes amis et ma famille restés à Nice, la situation est encore abstraite. Ils se font une idée personnelle de l’usurpation d’identité et de ses conséquences.

J’ai toujours cru que ça n’arrivait qu’aux autres. Et puis, un matin, je l’ai sentie. Cette impasse. Ces murs qui m’écrasent de toutes parts. Cette asphyxie continue.

J’ai songé à lui laisser définitivement la place. Elle est devenue moi. Je ne suis devenue personne. J’ai très sérieusement pensé à me retirer de la partie pour de bon.

L’usurpation d’identité touche plus de 200 000 personnes en France tous les ans. Certaines victimes vivent avec depuis des années, sous la menace d’être arrêtées pour un crime qu’elles n’ont pas commis, et obligées de prouver régulièrement leur innocence.

C’est la Venise du nord comme l’appellent les Norvégiens. Les Belges ont Bruges, les Français ont Amiens. A chacun sa Venise finalement. Elle n’a pas toujours ressemblé à cette collection de maisons de poupées. Ålesund a même failli disparaître, réduite en cendres. L’incendie du 23 janvier 1904 détruisit près de 800 maisons en une nuit…

…La renaissance de la ville sera due à l’Empereur d’Allemagne Guillaume II, qui affectionnait particulièrement ses séjours à Ålesund.

On l’accuse d’encourager le comportement déviant de certains élèves. On l’invite à démissionner de ses fonctions. On la menace carrément. On lui demande de quitter la Russie.

Quand, Renaud lui a demandé de prendre le train le soir même, elle lui a d’abord ri au nez. mais c’était avant les menaces de mort, la fouille du lycée et l’arrestation musclée de ses deux colocataires, sans le moindre mandat…

Pendant des décennies, le grand banditisme, toujours à l’affût de nouveaux marchés, s’est donné beaucoup de mal à fabriquer de faux papiers. Dans le même temps, les gouvernements se sont efforcés de rendre les documents officiels quasiment infalsifiables. Dès lors, il est devenu plus facile de voler une identité, que d’en créer une. Nouveau marché, nouveaux trafics.

Lu en février 2021

Auteur :

Psychiatre à la retraite, je peux enfin m'adonner à ma passion. Lectrice assidue depuis le CP, je profite de ma retraite pour parler de mes livres, de mes coups de cœur, de mes déceptions aussi... ma PAL est gigantesque, il me faudra trois vies encore pour en venir à bout.

8 commentaires sur « « Margo: Tome1 Second souffle » de Thomas Martinetti »

    1. l’histoire est très intéressante et entremêle une réflexion sur l’usurpation d’identité en nous faisant voyager dans des pays où les droits de l’homme (et des femmes ) incitent à disparaître.. Et courir dans la neige en Norvège était jouissif…
      J’attends la suite de pied ferme, ma forme physique sera meilleure pour reprendre la course 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.