Publié dans Littérature anglaise, Polars

« Les détectives du Yorkshire: T2 rendez-vous avec le mal » de Julia Chapman

Je vous parle aujourd’hui du deuxième tome de la série « Les détectives du Yorkshire » dont le sous-titre est « Rendez-vous avec le mal » :

 

Les Detectives du Yorkshire Tome-2-Rendez-Vous-avec le mal de Julia Chapman

 

 

Résumé de l’éditeur :

 

Quand Mme Shepherd se rend à l’Agence de recherche des Vallons, convaincue que quelqu’un cherche à la tuer, Samson O’Brien, détective privé, met cela sur le compte des divagations d’une vieille dame un peu sénile. Pourtant, après une série de curieux incidents à la maison de retraite de Fellside Court, il en vient à se demander si, finalement, il n’aurait pas dû la prendre plus au sérieux…

Alors que les fêtes de Noël approchent, Samson se lance dans une enquête complexe, qui lui demandera de renouer avec les habitants de Bruntcliffe – les mêmes qu’il a fuis une dizaine d’années auparavant. Et qui mieux que la tempétueuse Delilah Metcalfe, propriétaire de l’Agence de rencontre des Vallons, peut l’aider à regagner leur confiance ? Ensemble, Samson et Delilah vont devoir coopérer pour déjouer les menaces qui planent sur les personnes âgées de la région. Avant qu’il ne soit trop tard…

 

 

Ce que j’en pense :

 

 

Une cliente se présente à l’agence de détective de Samson O’Brien qui commence à se faire un nom, après sa première enquête (notamment quand il s’est extrait de l’incendie en petite tenue !).

Il s’agit d’Alice Shepherd, une vieille dame habitant la maison de retraite, qui pense qu’on veut l’assassiner : des objets disparaissent et réapparaissent bizarrement : une montre, un foulard… mais son discours un peu incohérent n’est pas pris au sérieux par Samson, la vieille dame n’a plus toute sa tête…

Etant donné que son père vit dans la même maison de retraite, il va se renseigner quand même, mais ne prend pas l’histoire au sérieux. Et pourtant, la vieille dame meurt, officiellement d’un problème cardiaque, et on ne va pas chercher plus loin, car le coroner trouve l’autopsie inutile.

Vent de panique quand même parmi les potes d’Alice et d’autres décès vont suivre…

D’un autre côté, un fermier vient demander à Samson d’enquêter sur l’enlèvement de son bélier, une belle bête de concours…

Pendant ce temps, Delilah continue à se battre pour survivre financièrement et continue les speed-dating et mauvaise nouvelle, son ex-mari veut récupérer la garde de…. Calimero, le brave chien…

J’ai retrouvé avec plaisir les deux héros, Samson et Delilah, alors que les fêtes de Noël approchent, et qu’il va falloir affronter sa famille toujours aussi déjantée… L’enquête est bien menée, la vie des personnes âgées en maison de retraite (dont le propriétaire s’est enrichi de manière plutôt malhonnête et qui en pince pour Delilah…) est bien analysée, de même que les conditions de travail, et l’auteure nous promène allègrement dans la chasse au coupable, qui n’est pas forcément celui qu’on croit…

Les nouvelles vont toujours aussi vite dans ce village, pas besoins de réseaux sociaux pour y faire le buzz…

On apprend plus de choses sur les voisins de Samson (la ferme de son père, alcoolique depuis la mort de son épouse, qui a été acquise dans des conditions plus que douteuses) : George et sa passion pour les vieux tracteurs, et surtout Ida toujours présente lorsque Samson était enfant) dont la personnalité est particulière, de même que sa manière de parler…

Il se trouve qu’Ida fait le ménage dans la maison de retraite…

Tous les personnages sont attachants, y compris les plus caricaturaux, la traque pour retrouver le bélier est drôle et l’enquête est sympathique. J’ai trouvé les seniors particulièrement dynamiques, ce qui n’est pas le cas en général dans les maisons de retraite… et les décors sont toujours aussi somptueux…

On ne nage pas dans les enquêtes sophistiquées, avec des hectolitres d’hémoglobine, mais j’aime bien cette série, j’ai ri souvent et j’imagine sans problèmes les relations entre tous les membres de  cette petite communauté, donc je vais continuer l’aventure, ne serait-ce que pour savoir qui aura la garde de Calimero, ce  brave chien à l’anxiété légendaire….

 

  ❤️ ❤️ ❤️ ❤️

 

Extraits :

 

C’était du pur Bruncliffe : tout le monde se mêlait des affaires de tout le monde et – cerise sur le gâteau – voilà qu’une retraitée un peu dérangée faisait le boulot à sa place. Il étouffa un gémissement. Pile la raison pour laquelle il avait quitté sa ville natale en premier lieu : la claustrophobie. Le manque d’intimité. Le thé à vous tuer un bœuf.

 

Quand on avait diagnostiqué le cancer qui devait enlever Kathleen O’Brien à l’affection de sa famille en seulement six mois, Ida Capstick était entrée en scène. Pour faire le ménage, la cuisine, s’occuper du jeune Samson lorsque ses parents se rendaient à l’hôpital.

Et quand Joseph O’Brien avait commencé à noyer son chagrin dans l’alcool après la mort de sa femme, George Capstick – le drôle de vieux George, avec son approche particulière de la vie – avait tout naturellement commencé à travailler à la ferme…

 

Lu en décembre 2019

 

Auteur :

Psychiatre à la retraite, je peux enfin m'adonner à ma passion. Lectrice assidue depuis le CP, je profite de ma retraite pour parler de mes livres, de mes coups de cœur, de mes déceptions aussi... ma PAL est gigantesque, il me faudra trois vies encore pour en venir à bout.

11 commentaires sur « « Les détectives du Yorkshire: T2 rendez-vous avec le mal » de Julia Chapman »

    1. au départ je n’étais pas sûre que cela me plairait, et en fait, j’ai retrouvé les héros avec plaisir…
      Le village perdu et ses ragots qui se répandent comme des virus, tout est bien fait, ce ne sont pas des énigmes où on baigne dans l’hémoglobine mais bon moment garanti 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.