« Ne t’enfuis plus » de Harlan Coben

Place à un thriller aujourd’hui avec :

 

 

Résumé de l’éditeur :

 

Les secrets de meurent jamais.

« Simon fixait des yeux la mendiante qui massacrait l’héritage de John Lennon. Les cheveux emmêlés, les joues creuses, elle était maigre comme un clou, sale, en haillons, cassée, perdue, sans toit ni loi. C’était aussi sa fille. Paige. »

C’est votre fille, elle a des ennuis, elle s’est enfuie. Vous voulez l’aider. Mais le monde dans lequel vous basculez est pire que vos pires cauchemars.

 

Ce que j’en pense

 

Simon Greene est à la recherche de sa fille Paige, toxicomane notoire qui a déjà tenté de suivre une cure de désintoxication, d’où son petit ami Aaron s’est empressé de la faire sortir.

Simon s’obstine à la chercher encore et encore alors que sa femme a décidé de ne plus en entendre parler : on ne peut pas obliger quelqu’un à faire une cure de désintoxication alors qu’il n’est pas motivé du tout pour s’en sortir.

Un jour, il tombe sur Paige, junkie à fond qui fait la manche, la guitare à la main, dans Central Park. Il veut l’emmener illico presto mais le cher Aaron veille au grain. Altercation violente, filmée et diffusée tout aussi illico sur les réseaux sociaux.

Lorsque le corps d’Aaron est retrouvé, victime d’un meurtre, tout accuse Simon qui doit prouver qu’il n’y est pour rien tout en voulant retrouver sa fille qui a mystérieusement disparu.

Il va ainsi déclencher toute une série de meurtres bizarres, avec deux « maffieux » qui sèment la terreur sur leur passage.

Un roman passionnant où Harlan Coben nous entraîne dans les bas-fonds de l’Amérique : drogues, sectes, les gangs, règlements de compte, influence des réseaux sociaux, en passant par la génétique et ses dérives.

J’ai lu ce thriller en apnée, tournant les pages avec avidité, l’auteur ayant bien réussi à me prendre dans ses filets, pour que je lâche plus ma liseuse…. et, cerise sur le couteau je ne m’attendais pas du tout à la la fin.

Je ne suis pas une inconditionnelle de Harlan Coben que j’ai découvert il y a quelques années avec « Ne le dis à personne » puis « Tu me manques » un peu plus tard. C’est donc le troisième roman que je lis et je dois reconnaître que cela a marché une fois de plus.

Un grand merci à NetGalley et aux éditions Belfond qui ont bien voulu me faire confiance pour cette lecture.

#HarlanCoben #NetGalleyFrance

 

Petite précision, je l’ai lu juste après « Les fjords de Santorin » et c’est le style de livre qui me convient le mieux quand les brouillards de l’anesthésie commencent à s’estomper. Je vais garder mes livres que j’ai préférés pour la fin, afin d’incorporer des citations…

 

Lu en novembre 2019

9 réflexions sur “« Ne t’enfuis plus » de Harlan Coben

    1. celui-ci m’a bien plu donc je vais tenter d’en lire d’autres…
      Au début je traînais un peu des pieds face à l’engouement général mais je revois ma position.
      Je suis revenue à une période Thilliez, qui se dévore aussi en période allongée ! les pavés ont du bon!a
      belle journée à toi (le soleil est là (un peu pâlichon cet après-midi) ça fait du bien au moral 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.