Publié dans Littérature islandaise, Polars

« Snjor » de Ragnar Jonasson

Dans le cadre de mon opération « Neurones en vacances », place à un polar islandais avec :

 

Snjor de Ragnar Jonasson

 

QUATRIÈME DE COUVERTURE

 

Siglufjördur, ville perdue au nord de l’Islande, où il neige sans discontinuer et où il ne passe jamais rien. Ari Thór, qui vient de terminer l’école de police à Reykjavik, y est envoyé pour sa première affectation. Mais voilà qu’un vieil écrivain fait une chute mortelle dans un théâtre et que le corps d’une femme est retrouvé, à moitié nu, dans la neige. Pour résoudre l’enquête, Ari Thór devra démêler les mensonges et les secrets de cette petite communauté à l’apparence si tranquille.

 

CE QUE J’EN PENSE

 

Une fois n’est pas coutume, je vais être très brève !

J’aime bien les polars islandais, notamment Arnaldur Indridason, et son flic qui marche un peu au ralenti, mais la plupart du temps avec une énigme intéressante, ou un contexte historique ou politique particulier et peut-être aussi parce que ce pays me fascine…

Donc, je me suis dit, pourquoi ne pas tenter l’aventure avec le petit nouveau : Ragnar Jónasson (découvert, je cite, par l’agent d’Henning Mankell !) et bien je n’ai pas été déçue du voyage…

Une histoire improbable à Siglufjördur, une ville où il ne se passe jamais rien d’habitude et là, bizarrement Ari Thór, un jeune homme frais émoulu de son école de police, qui a tenté d’abord des études, de philo, puis la théologie, fait son apparition et… deux morts suspectes…

C’est lent, les personnages sont peu crédibles, leur psychologie réduite au minium, (même les histoires d’amour ou de couple). En prime, il neige toute la journée, et l’auteur insiste lourdement, pour un peu on compterait les flocons, ce qui plombe encore plus l’ambiance.

Bref, je me suis ennuyée car l’intrigue ne commence à s’animer un peu qu’aux alentours de la 250ème  page (je n’ai pas compté en fait…) alors qu’il y en a 335 en tout, et je me suis même endormie sur le livre, un comble pour un polar.

J’ai terminé ce roman quand même pour ne pas avoir de regrets mais je ne continuerai sûrement pas à suivre cet auteur…

Sur la quatrième de couverture on peut lire cette appréciation de l’Express qui me laisse rêveuse : « Ragnar Jónasson s’octroie une jolie place derrière Arnaldur Indridason et Yrsa Sigurdardóttir », et pourquoi ne pas parler de révélation pendant qu’on y est…

 

EXTRAIT

 

Voici un extrait, choisi sans parti pris pour illustrer mon propos:

 

La veille, il s’était arrêté dans la petite librairie pour acheter un roman juste paru qui figurait sur sa liste de Noël. Il ne pouvait compter sur personne d’autre pour le lui offrir. A vrai dire, sa liste de cadeaux n’existait que dans sa tête et même Kristin, l’année précédente, n’avait pas pu deviner ce qu’elle contenait quand elle avait choisi un roman pour lui. Ses parents lui offraient toujours un livre à Noël. La tradition islandaise de lire un nouveau livre la veille de Noël jusqu’aux petites heures du matin tenait un rôle important dans sa famille. A treize ans, à la disparition de sa mère et de son père, il partit vivre chez sa grand-mère. Depuis, il mettait un point d’honneur à s’acheter un livre à chaque Noël, un titre qui lui faisait particulièrement envie. P 73

 

LU EN AVRIL 2018

 

 

Auteur :

Psychiatre à la retraite, je peux enfin m'adonner à ma passion. Lectrice assidue depuis le CP, je profite de ma retraite pour parler de mes livres, de mes coups de cœur, de mes déceptions aussi... ma PAL est gigantesque, il me faudra trois vies encore pour en venir à bout.

19 commentaires sur « « Snjor » de Ragnar Jonasson »

    1. ce n’est pas certain… mais cela peut te donner une idée du genre et il ‘y a pas de violence ni tonnes d’hémoglobine. Il vaudrait mieux commencer par Indridason …
      en général les auteurs de polar me plaisent au départ et après il s’installe trop dans une routine pour moi…

      Aimé par 1 personne

  1. Et bien celui-ci je l’ai déjà noté dans ma liste car j’avais lu une chronique écrite par Yv, que tu connais peut-être et que je croise sur son blog ou sur Babelio. Il disait qu’il y avait une sorte de suite intitulée « Mörk » où on retrouvait les mêmes personnages…A suivre donc car pour l’instant, si comme toi j’adore les polars nordiques, il me reste à découvrir cet auteur. Merci pour ton ressenti

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.